Trop de bruit, ça brise le cœur

Le saviez-vous? Le bruit environnemental est un contaminant bien présent qui constitue un risque pour la santé et la qualité de vie de la population. Si l’Organisation mondiale de la santé, le ministère de la Santé et des Services sociaux et le gouvernement du Québec (INSPQ) ont statué qu’il s’agit d’un problème de santé réel, c’est que c’est sérieux, non?

Eh oui. La pollution sonore peut avoir un effet sur notre santé cardiovasculaire, et favoriser l’hypertension artérielle, l’angine de poitrine, les infarctus et les AVC. Ce n’est pas pour rien que la sensibilisation nous tient autant à cœur.

Trop de bruit, ça abime le mental

Il a été démontré que la nuisance sonore pouvait générer des réactions émotionnelles négatives chez les personnes qui y sont exposées, comme un sentiment d’impuissance, de l’anxiété, de l’irritation, de l’insomnie, et même nuire à l’apprentissage scolaire.

Trop de bruit, ça casse les oreilles

Une exposition prolongée au bruit excessif peut mener à des acouphènes, soit un bourdonnement constant dans les oreilles, et même à une perte de l’audition. On va s’entendre là-dessus : les conséquences sont réelles.

Tout le monde adore Morin-Heights et on adore la visite, mais la situation géographique du village est propice aux passages fréquents, donc au bruit excessif.